Carnet Web de Bastien Jaillot

Mon usage de Darktable pour l'édition photo

Attention, page en chantier.

Pour tout un tas de raison, j’ai définitivement quitté Apple et le Macbook Pro il y a quelques mois. La seule raison de rester était mon activité photo : je fais beaucoup trop de photos et bien trop peu de temps pour apprendre un nouveau logiciel.

La seule alternative allait être Darktable, compatible mac os, mais dont le rendu sous mac dans sa version 2.6 (stable actuelle) laissait franchement à désirer et qui ne m’a pas permis de m’y habituer AVANT de passer définitivement sous linux.

Quand j’ai franchi le pas, j’ai continué à garder le mac sous le coude, uniquement pour les photos.

Puis j’ai pris le temps de me mettre Darktable. Pour le meilleur… je m’amuse beaucoup. Le hic : je ne passe pas beaucoup de tmps à vraiment modifier des photos mais j’apprends plein de choses. Je vais essayer de vous déblayer le terrain.

Sur tous les sujets qui me tiennent à coeur, j’ai pour habitude de partager un retour d’exéprience très détaillé aux contributeurs, voici donc un retour sur mes préoccupations, destinés d’abord pour de la prise de note, aux contributeurs puis à mes connaissances vers qui je pourrais pointer cette page.

Darktable ?

darktable est un logiciel Open Source de traitement photographique qui permet de cataloguer ses photographies numériques et d’y appliquer des corrections et effets divers à ces images. Il autorise également le contrôle en temps réel d’appareil photographique numérique (APN) connecté par un câble à un ordinateur.

Le développement est complètement public et se passe sur github/darktable-org.

Je l’utilise en remplacement d’Adobe Lightroom mais son champ d’utilisation est beaucoup beaucoup plus vaste. Il est développé par des développeurs photographes pour leur propre utilisation, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils aiment le contrôle et n’aiment pas trop les sliders magiques.

Quelle version ? dev ou pas dev ?

La version actuelle est la 2.6, la 3.0 est actuellement en feature freeze et devrait sortir en fin d’année 2019. Je dispose donc des deux sur ma machine. Surtout car je veux savoir où ça va et essayer d’aider.

J’utilise principalement la version master, en avance de phase donc, en prenant soin de backupper régulièrement mon dossier de config.

Points d’attention : bien vérifier que le support Lua est actif, car on va s’en servir plus tard.

Support de mes appareils et objectifs

La plus grosse partie de la compatibilité n’est pas due à Darktable mais au projet lensfun. Ce projet, sur Linux, est installé au niveau de l’OS, et non pas embarqué dans darkable comme peuvent l’être les autres versions.

Il est découpé en deux parties : le code en lui-même et la base de données. Mettre à jour le code de lensfun n’a rien de bien marrant ni d’utile à ce que j’en sache, par contre la base de données est-elle constamment mise à jour par la communauté.

Pour mettre à jour, suivre cette procédure (sur ubuntu) :

# tout dépendra évidemment de votre distribution...
sudo apt install liblensfun-bin

# et voila...
lensfun-update-data

Support de mes appareils

Je dispose de trois appareils Fujifilm : X-Pro1, X-T2 et X100F. Ces trois appareils sont parfaitement reconnus et ne nécessitent aucune manipulation. A l’heure actuelle, mon certainement futur appareil X-T3 est déjà bien supporté mais pas encore le X-Pro3 qui est en train de sortir (mais ça ira sûrement assez vite).

Ca se vérifie sur cette liste : https://wilson.bronger.org/lensfun_coverage.html. D’abord vérifier les appareil puis les objectifs. Attention les trois colonnes comptent (distortion, CTA, vignetting).

Support de mes objectifs

Je dispose d’un grand nombre d’objectifs, qui ont un support inégal :

Attention, les objectifs anciens (manuels et sans aucune connectique) ne peuvent pas être reconnus tout seul par Darktable, il convient de les sélectionner soi-même dans la section dédiée.

TODO :

Pour tester mes corrections d’objectifs, j’ajoute à la main mes nouveaux correctifs dans les fichiers .local/share/lensfun/updates/version_1/mil-fujifilm.xml (pour les objectifs) et .local/share/lensfun/updates/version_1/compact-fujifilm.xml (pour le X100F) puis je relance Darktable.

Tous les trucs super cools

TODO, mais il y en a plein, Darktable est vraiment un chouette logiciel.

Performance

Il y a deux modes principaux de calculs dans darktable : CPU et GPU, via opencl. Pour de nombreux gros traitements, avoir un GPU est évidemment un gros plus.

Je dispose d’un Lenovo T490 avec tous les paramètres boostés… sauf la carte graphique qui est une Lenovo UHD Graphics 620 (Whiskey Lake). Le driver par défaut est beignet qui est blacklisté par défaut depuis la version > 2.6. Ca veut donc dire pas d’optimisatoin GPU pour moi, sous prétexte que le driver est tellement à l’ouest que mieux vaut utiliser les optimisations CPU à fond.

TODOs :

Les changements de config

Mon workflow d’import de photos

TODO, à documenter :

Les tutos suivis

TODO

RAF